L’agence de notation Standard & Poor’s vient de publier son dernier Rapport d’analyse détaillé consacré à la République et canton de Genève. Cette analyse, qui tient compte des principales projections à deux ans découlant du plan financier quadriennal 2011-2014 du Conseil d’Etat, conforte le relèvement de la note de A+/stable à AA-/stable effectué en septembre 2010. Le canton de Genève est ainsi entré dans la catégorie des entités publiques bénéficiant d’un double A, à l’instar de sept autres cantons suisses.

Les principaux points forts mis en évidence par Standard & Poor’s sont les suivants : un cadre institutionnel très stable et prévisible, de bonnes performances budgétaires avec la poursuite de la discipline en matière de dépenses, une réduction significative de la dette au cours des quatre dernières années, la richesse du tissu économique ainsi que sa résilience dans la crise mondiale. L’agence relève aussi l’extinction à fin 2009 des besoins de financements liés à la garantie émise sur les pertes héritées du passé de la Banque cantonale de Genève.

La notation fait également état de certains points faibles. Il s’agit en particulier de la sensibilité des recettes et de certaines dépenses (assistance, chômage) aux cycles économiques, du poids encore élevé de l’endettement – sur lequel il est attendu une croissance temporaire liée à l’important programme d’investissements du canton – et de la détérioration prévue des performances budgétaires liée au cycle économique. Le rapport mentionne également le niveau élevé des engagements de retraite partiellement non financés, tout en relevant que ces engagements devraient diminuer dans le cadre de la réforme des caisses de prévoyance publique actuellement en cours.
S’agissant de l’action du Conseil d’Etat et de l’administration publique, l’agence de notation relève notamment la clarté et la bonne documentation des rapports financiers du canton, l’efficacité du contrôle de l’évolution des dépenses et des recettes, la qualité de la conception et du suivi du programme d’investissements, ainsi que l’efficacité et la pro activité de la trésorerie générale de l’Etat dans le cadre d’une stratégie claire en matière de gestion de la dette.

img16591.jpg

Le canton de Genève est ainsi entré dans la catégorie des entités publiques bénéficiant d’un double A, à l’instar de sept autres cantons suisses.