Sensibles au freinage de l’activité, les entreprises n’ont créé que 31 000 postes au deuxième trimestre.

Lire l'article originel >>