Juste avant les grandes vacances, le groupe scolaire “Le Coteau de Chasse” accueillait ""une sympathique cérémonie marquant la remise officielle des attestations d’initiation aux gestes de premiers secours aux élèves de CM1. Ce dispositif qui a concerné 258 enfants de CM1 sur toute la commune, constituait un enjeu pédagogique et éducatif fort. Il a été financé par le CCAS de L’Isle d’Abeau  (1 600 euros) et a bénéficié de l’implication des sauveteurs secouristes de “Porte de l’Isère”, des infirmières scolaires, des enseignants, du service Education de la Ville et de l’Education Nationale. 
Chaque intervention en classe durait 2h30 avec des groupes d’environ 20 élèves  pour deux animateurs “secouristes”. L’objectif de ce dispositif était d’inscrire une volonté forte de développer chez les élèves des comportements citoyens, des initiatives et des démarches de solidarité, des savoirs et des savoir-faire leur permettant de réagir efficacement face à des situations d’incidents ou d’accidents. Avec toutes les connaissances acquises, ces écoliers seront, dès la prochaine année scolaire, en capacité de prendre conscience de l’importance de leur rôle en tant que premier maillon de la chaine des secours.
Les encadrants n’attendaient pas que l’enfant soit capable de faire un geste technique irréprochable, mais qu’il soit en mesure, à son niveau, de se rendre utile en cas d’accident ou tout au moins qu’il soit sensibilisé à l’importance d’une démarche d’assistance à une personne en danger. Cette opération avait aussi pour but de permettre le développement du civisme et de l’altruisme. C’était vraiment un projet de santé publique, puisque un enfant informé peut transmettre aux adultes les bons messages et devenir lui-même, plus tard, un adulte averti. 
En uniformisant cette opération à tous les CM1 des groupes scolaires de l’Isle d’Abeau et en la renouvelant chaque année, la municipalité a la certitude que chaque enfant de 9 ans recevra cette information. La connaissance des gestes de premiers secours peut vraiment valoriser l’écolier par l’aide qu’il porte à autrui. Qui sait, des vocations de pompiers ou de secouristes sont peut-être nées durant ces séances !
C. Muet

2015-07-17