Comme Didier Bouillot l’avait annoncé lors de ses vœux, des écoliers ""de Succieu ont imaginé le village de demain. Au total, 70 élèves fréquentent l’école communale et 50 participent aux temps d’activités périscolaires (TAP). Le maire indique : «Depuis un an, nous avons réalisé beaucoup de petites choses. Je voudrais insister sur une partie moins visible mais plus quotidienne du travail. Elle concerne les activités périscolaires, leur organisation, leur gestion et leur pilotage. Le résultat de ce travail a donné lieu à un projet réalisé en trois “D” par les écoliers qui ont donc imaginé leur village de demain.» 
Corinne Paquier, adjointe en charge des affaires scolaires, complète : «Nous avons débuté les Temps d’Activités Périscolaires en septembre 2014. Pour nous, Ii s’agissait d’une nouveauté qui a un peu perturbé nos habitudes et nos emplois du temps. Cela a demandé de l’innovation constante à la collectivité et aux agents. C’est aussi un dossier complexe avec pas mal de travail administratif.» Corinne Paquier poursuit : «La ressource des intervenants est importante. Cela nous a amené à trouver différents thèmes qui permettent aux enfants de s’épanouir. Une cinquantaine d’enfants profitent les lundis et vendredis d’activités diverses et variées comme l’air musical, l’expression corporelle, les jeux ludiques, l’art plastique, le VTT, le tennis de table, l’écriture libre, le yoga du rire, la couture ou le secourisme. Pour finir, les enfants ont aussi eu la possibilité de réaliser une émission radio.»
C’est dans ce cadre que les écoliers ont été amenés à travailler sur un thème commun qui sera poursuivi tout au long de l’année. Ainsi, avec les agents et les intervenants, les élèves ont fait appel à leur imagination et leur ressenti pour “composer leur village” à leur manière. Didier Bouillot conclut : «Les temps d’activités périscolaires nous ont été imposés. Nous avons choisi de les organiser en apportant un plus et ce choix a conduit à la création autour des enfants d’une communauté éducative qui trouve progressivement ses marques. C’était l’un des objectifs affichés du Projet Éducatif Territorial que de placer l’enfant au cœur du dispositif.» Aujourd’hui, les enseignants, les parents, les intervenants périscolaires, la municipalité et les agents communaux sont chacun dans leur rôle. Et chacun porte une part de l’éducation des citoyens de demain.
C. Muet

2017-02-18