Une quarantaine d’employés licenciés du «Matin», disparu en juin, se sont réunis ce jeudi matin devant Tamedia à Lausanne. Ils réclament un plan social digne de ce nom.

Lire l'article originel >>