Les fruits rares

par | 22 Juin 2010

Avec la nouvelle exposition de sa collection « Paul Klee. Les fruits rares », le Zentrum Paul Klee s’adresse à un public vaste et intéressé et poursuit ainsi sa vocation originelle de présenter Paul Klee dans toute la singularité de son oeuvre et dans son immense force créatrice. L’exposition ouvre un dialogue magique entre des oeuvres parfois surprenantes et souvent captivantes – une exposition qui invite son public à voyager au coeur de l’univers pictural de Paul Klee.

Le Zentrum Paul Klee est une institution culturelle encore jeune ; il s’est pourtant déjà taillé sa place sur la scène muséale nationale et internationale. Il s’est établi dans le monde entier comme destination touristique et curiosité de la ville de Berne. Cinq années d’existence ont donné raison à la voie suivie en matière d’expositions et de travail sur la collection : le programme est essentiellement concentré sur des expositions abordant la collection sous des angles de vue toujours renouvelés, dont les principaux ingrédients sont une connaissance scientifique approfondie et une médiation culturelle attractive.

Le Zentrum Paul Klee dévoile dans sa nouvelle exposition «Paul Klee. Les fruits rares» des trésors de sa collection, soit des oeuvres qui n’ont été que rarement et ponctuellement, voire jamais, présentées au public au cours de ces cinq dernières années. Ces oeuvres permettent d’entrer dans les procédés créatifs de Klee, dans son fonds inépuisable de formes et de figures, dans les transformations et les métamorphoses de son univers pictural. Les thèmes sont ici les principaux aspects de la création artistique chez Klee: la recherche de sa propre forme d’expression picturale, la réduction des moyens picturaux aux formes géométriques fondamentales, l’analyse du rapport entre corps et espace.

L’exposition «Paul Klee. Les fruits rares» peut se décrire en reprenant les mots de Paul Klee:

«Quand l’oeuvre, pour ce qui concerne la forme de ses valeurs, n’est ni ferme-déterminée ni consistante, qu’elle est au contraire déliée et elle-même mouvement et flot, alors l’oeil s’abandonne sans s’émouvoir comme un petit navire à ce courant, où il fait voile comme un nuage dans les courants atmosphériques légers ou tempétueux.»
(Paul Klee, Contribution à la théorie de la forme picturale, 1921)

img15465.jpg

Paul Klee
Kanal b. Sugiez, 1910, 55
Canal près de Sugiez
aquarelle et plume sur papier sur carton
15 x 22 cm
Zentrum Paul Klee, Bern, Schenkung Paula Lotmar

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Niveau de vie : 65 800 euros par an

Dans la partie française du pôle métropolitain de Genève (composé de huit intercommunalités autour du lac Léman), les 10 % les plus aisés ont un niveau de vie supérieur à 65 800 euros par an, dépassant même 78 500...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest