C’est aussi la rentrée pour le conseil de quartier de Champaret-Boussieu. ""Vendredi 2 septembre, la permanence donnait la parole aux habitants. Elle était dédiée aux immeubles OPAC. La réunion s’est déroulée à la Maison des Habitants et elle a donné lieu à de nombreux échanges. Les locataires avaient la parole et ils avaient des choses à dire. Plus exactement des “remarques” à faire remonter aux bailleurs sociaux, mais aussi aux élus berjalliens. Jusqu’à présent, ces habitants, pour la plupart, ne se disaient que “bonjour-bonsoir”. Cette permanence de rentrée était l’occasion de mieux se connaître et de s’apercevoir que, finalement, les problèmes sont un peu partout les mêmes. Que l’on habite dans les HLM “Belledonne”, “Chartreuse”, “Languedoc” et “L’Oisans” (logements OPAC) ou dans le Domaine de Champaret (secteur privé), il y a peu de différences.
Mais pour certains, qui habitent dans ce quartier depuis plus de 20 ans, les choses n’évoluent pas vraiment dans le bon sens.

Des loyers chers par rapport aux revenus des habitants
Au “Languedoc”, les appartements sont très vétustes. Une mère de famille explique : «Pourtant, les loyers ne cessent d’augmenter. On paie 785 euros par mois pour un F5. Un état des lieux a été demandé auprès de l’OPAC, mais à ce jour, nous n’avons toujours rien. Les conditions de vie sont inacceptables et il n’y a rien pour les jeunes. Le city-stade, ça ne suffit pas. J’ai connu l’époque où il y avait des jeux. Ils les ont enlevés pour les réparer il y a de cela plusieurs années. Mais les jeux ne sont jamais revenus. Alors, que voulez-vous que nos enfants fassent ? Pourtant, il y a un espace suffisant, vers le “Languedoc”. Et on ne vous parle pas des ascenseurs qui ne sont plus aux normes…»
Les habitants du quartier de Champaret n’en peuvent plus de la vétusté, des mauvaises odeurs, des moisissures, du manque d’aménagements, du bruit, des incivilités en tous genres et du manque de communication de part de la municipalité. En effet, les habitants de ce quartier sont inquiets quant à l’implantation de la nouvelle piscine. «On entend des choses, mais en réalité nous ne savons rien. Pourtant, nous sommes les premiers concernés» lance une autre habitante. Et d’ajouter : «Nous ne savons plus quoi faire pour nous faire entendre et que l’on prenne en compte notre détresse. Nous attendons vraiment un signe de la part du bailleur et des élus berjalliens. Pourquoi ne pas tous se réunir autour de la table et exposer les problèmes une bonne fois pour toute ?» Affaire à suivre.
Carole Muet

Les prochains rendez-vous du conseil de quartier
– Lutte contre l'isolement : Semaine bleue du 3 au 9 octobre sur le thème "A tout âge, faire société",
– École Claude Charry : les personnes qui veulent encore s'inscrire pour l'aide aux devoirs sont les bienvenues (tel. 04. 74 93 02 46).
– Projet "piscine" : la création d'un groupe de travail pour suivre le déroulé et avoir accès à l'information est envisagé.
– Projet “jardin” : réunion d'information pour le démarrage du jardin le 7 octobre à 17h30 (lieu à confirmer). Les personnes qui veulent s'inscrire peuvent remplir une fiche à la Maison des habitants. Coup d’envoi prévu au printemps 2017.
– Faîtes du vélo : animation le 2 octobre à Champaret a vec un pique nique.
– Boussieu : un questionnaire est en cours concernant l'aménagement du square et la fermeture partielle de la rue du Berry. Prochain rendez vous début octobre avec les services techniques. Une relance a été adressée concernant la demande de mesure de bruits causés par l’AREA.


2017-09-08