Le groupe de travail chargé de préparer la prochaine élection d’un nouveau président du parti libéral genevois a rendu lundi soir ses conclusions au bureau directeur du parti.

L’ancienne conseillère d’Etat, Martine Brunschwig Graf, qui le présidait, a rappelé dans quel cadre s’était inscrit l’activité du groupe de travail. Elle a indiqué qu’au terme de son activité, le groupe de travail recommandait la candidature de Serge Bednarczyk à la présidence du parti libéral genevois.

Portrait
Candidat au Grand Conseil en 2005 sous la bannière libérale et militant actif, Serge Bednarczyk a été proposé au groupe de travail par plusieurs membres du parti. Âgé de 52 ans, marié et père de deux filles, Serge Bednarczyk est arrivé à Genève en 1976. Autodidacte, il a successivement dirigé une entreprise de services, la Fondation Transport Handicap et l’entreprise sociale privée Pro. Il est, depuis 1995, secrétaire général d’une importante fondation genevoise soutenant entre autres des projets sociaux et environnementaux; deux domaines qu’il annonce comme figurer au rang de ses priorités. Homme de défis – comme il l’a notamment démontré récemment en redressant la Fondation Aigues-Vertes – Serge Bednarczyk se définit comme un ardent défenseur des valeurs d’un libéralisme responsable, mais aussi comme un entrepreneur, un rassembleur et un homme d’ouverture.

S’il est confirmé par l’Assemblée du Parti, Serge Bernarczyk, aura la lourde tâche de conduire les libéraux vers les importantes échéances électorales de l’an prochain.

Par ailleurs, le bureau directeur libéral a approuvé la procédure de désignation du nouveau président. Cette dernière prévoit notamment un délai au 18 septembre 2006 à 12 heures pour le dépôt des candidatures. Affaire à suivre.

img781.jpg

Serge Bednarczyk, candidat unique, peut-être, à la présidence du parti libéral genevois