Venez découvrir la Conférence « Les paradoxes du métissage », par le Professeur Jean-Loup AMSELLE.

Il s’agira ici de s’interroger sur la pertinence, la prolifération et les abus de la notion de métissage. Introduite, à l’origine, dans une perspective généreuse d’ouverture des sociétés, des ethnies et des cultures « du monde », cette notion abondamment utilisée par les auteurs postcoloniaux sous la forme de l’hybridité et de la créolisation, s’est révélée être contre-productive au sens où elle dérive de fait de la raciologie du XIXe siècle et de toutes les apories de celle-ci.

Pour penser le métissage et l’hybridité, il faut en effet postuler au départ des races ou des cultures « pures », ce qui ne fait que déplacer la question que l’on voulait régler. Plutôt que d’utiliser la notion de métissage à des fins d’analyse anthropologique, de travail social ou d’intervention politique, il semble donc préférable de recenser les usages sociaux de cette notion dans différents contextes géographiques et sociaux.

Vendredi 11 juin 2010, 16h-18h
Uni Mail, salle M1150, Bd du Pont d’Arve 40 – GENEVE
Entrée libre, inscription obligatoire

img15372.jpg

Entrée libre MAIS inscription obligatoire