Les Suisses grignotent toujours volontiers des biscuits, qu’ils soient sucrés ou salés.
Ils en ont mangé 49.879 tonnes l’an dernier, soit 1,6% de plus qu’en 2006, a annoncé vendredi Biscosuisse, l’Association suisse des industries de biscuits et de confiserie. Cela représente 6,6 kilos par habitant, contre 6,5 kilos l’année précédente.

En 2007, les fabricants de biscuits helvétiques ont vendu 47’140 tonnes de douceurs, de biscottes et autres amuse-bouches salés en Suisse et à l’étranger, un chiffre en hausse de 3% par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires ainsi réalisé a augmenté de 4,6% à 475,8 millions de francs. Cette progression est due exclusivement aux exportations, souligne Biscosuisse.

Sur le marché indigène, les ventes de biscuits suisses ont ainsi stagné à 31’207 tonnes, pour un chiffre d’affaires en recul de 0,9% à 150,8 millions de francs, alors que les importations de biscuits étrangers ont progressé de 4,7%. La part de marché des fabricants indigène a par conséquent à nouveau reculé, de 2% à à 62,6%.

Les biscuits suisses ont en revanche le vent en poupe à l’étranger. En 2007, les exportations ont progressé de 18% à 150,8 millions de francs, soit un nouveau record. C’est l’Allemagne qui se taille la part du lion, avec 43,1% des 15.933 tonnes exportées l’an dernier, devant la France avec 18,8%. Viennent ensuite l’Autriche (8,7%) et la République tchèque (8%).

L’industrie suisse de la biscuiterie et de la biscotterie compte 21 fabricants et emploie 2’200 personnes. La branche entend maintenir ses parts de marché sur le marché national «plus ou moins saturé» et continuer de renforcer ses exportations «avec des produits de qualité et des innovations créatives».

img8171.jpg

Sucrés ou salés, ils en raffolent!