Aprés un temps estival en avril dernier, la vigne promettait une récolte très précoce, comme en 2003 où l’on a vendangé à la fin août. Les températures basses et les pluies abondantes ont malheureusement ensuite ralenti le processus de floraison. La récolte est plus avancée qu’en 2006 où, dans le vignoble valaisan, on a vendangé dès le 28 septembre. Sur certaines parcelles, le pinot noir ou le chardonnay seront récoltés dès mercredi. A Neuchâtel, le premier coup de sécateur sera donné dès le 13 septembre, soit une quinzaine de jours plus tôt qu’en 2006. « La récolte s’annonce belle et on devrait s’acheminer vers un bon millésime 2007 », indique Sébastien Cartillier, responsable de la Station viticole cantonale. Les conditions météo régnant depuis deux semaines sur la Suisse romande sont une aubaine pour la vigne. Les nuits fraîches et les journées ensoleillées favorisent la conservation des arômes, la maturation des grappes et stoppe l’éventuel développement de maladies fongiques comme la pourriture grise.

img6185.jpg

Les vendanges avaient également été anticipées en 2003, l’année de la canicule