En juin 2006, les hôtels et établissements de cure de Suisse ont enregistré 3,07 millions de nuitées, soit 182’000 (+6,3%) de plus qu’en 2005. Cette hausse est imputable tant aux visiteurs indigènes (+7,2%) qu’étrangers (+5,6%). Elle atteint 10,6% pour les hôtes du continent américain, 5,8% pour ceux venus d’Afrique et 5,5% pour les touristes européens (sans les Suisses).

17 millions de nuitées
Cette évolution positive a également marqué le premier semestre de l’année 2006. De janvier à juin, 17 millions de nuitées ont été consommées, soit 912’000 de plus (+5,7%) qu’au premier semestre 2005. Cette hausse s’est chiffrée à 6,7% pour les hôtes étrangers et à 4,4% pour les hôtes suisses. Ce sont là quelques-uns des derniers résultats de la statistique de l’hébergement touristique publiés par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Hôtes des pays de l’Europe de l’Est plus présents
Par rapport à juin 2005, l’évolution de la demande a été positive pour la majorité des pays de provenance. En termes relatifs, les croissances les plus fortes ont été enregistrées par les pays de l’Europe de l’Est (Biélorussie : +49% ; Pays baltes : +41% ; Ukraine : +39%), par l’Irlande (Eire) (+38%) et par la Chine (sans Hongkong) (+35%). Avec un recul de plus de 21% des nuitées, la Grèce et la Slovaquie sont les pays ayant enregistré la plus forte diminution.

Zurich et l’Oberland
En juin 2006, Zurich et l’Oberland bernois étaient les régions touristiques les plus visitées avec 396’000 et 375’000 nuitées. Entre 305’000 et 368’000 nuitées ont été consommées au Tessin, dans les Grisons et en Suisse centrale. Ces régions ont enregistré des progressions importantes. Ainsi, les Grisons témoignent de la plus forte hausse en termes absolus (+32’000 nuitées), suivis de près par la Région zurichoise (+30’000). En termes relatifs, la région bâloise arrive en tête de classement avec une progression de 15,5%.

Une plus forte augmentation des arrivées que des nuitées
Les 17 millions de nuitées recensées durant le premier semestre de l’année 2006 correspondent à 6,8 millions d’arrivées (+7,7%). La durée d’un séjour à l’hôtel est donc en moyenne de 2,5 nuits par hôte. Les durées de séjour les plus longues ont été enregistrées par les Russes et les Belges (3,9 par séjour dans les deux cas). De manière générale, les visiteurs de l’étranger (2,7) sont restés plus longtemps que les visiteurs suisses (2,3). De janvier à juin 2006, les principaux pays de provenance des hôtes étaient la Suisse (43,1%), l’Allemagne (17,3%) et le Royaume-Uni (6,8%) qui ont générés entre 7,3 et 1,2 millions de nuitées. Suivent les Etats-Unis et la France avec plus de 640’000 nuitées.

Evolution positive pour les pays européens
A l’exception de la Biélorussie et de la Belgique, l’ensemble des pays européens ont enregistré une évolution positive de la demande par rapport à la même période de 2005. Elle a connu une croissance particulièrement forte en termes absolus dans le cas de visiteurs du Royaume-Uni (+97’000) et de l’Allemagne (+66’000 nuitées). Parmi les pays non européens, les Etats-Unis ont affiché la plus forte progression absolue (+75’000 nuitées) alors que le Brésil a enregistré la plus forte augmentation en termes relatifs (+28,8%).

Les Grisons, le Valais et Zurich en tête des régions touristiques
Durant ce premier semestre de l’année 2006, les Grisons, le Valais et Zurich étaient les régions touristiques les plus fréquentées avec plus de 2 millions de nuitées chacun. L’ordre d’importance de ces régions varie toutefois selon le mois. Les Grisons et le Valais ont occupé le premier et le deuxième rang de janvier à mars 2006. La région de Zurich, qui a recensé entre 270’000 et 396’000 nuitées par mois, représentait une destination très courue durant tout le semestre, en particulier durant les mois de mai et de juin.

img535.jpg

Les paysages de la Suisse séduisent avec les plages de sable fin…euh, les belles montagnes verdoyantes et les hauts sommets à contempler.