Ce nouveau spectacle conclut le cycle de L’Homme qui danse présenté intégralement à Meyrin. Cette fois, le personnage de Ferdinand se retrouve seul face à lui-même: d’une part, Claudine, la mère, n’est plus; de l’autre, le tournage du Molière passé, Ferdinand quitte Ariane. Du coup, angoisse et désespoir le saisissent. Il finit par s’emparer du comique de son amère situation pour s’en sortir et découvrir sa voie, son théâtre. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site suivant: http://www.forumeyrin.ch .

Né en 1950, Philippe Caubère participe à la fabuleuse aventure du Théâtre du Soleil. A partir des années 1980, il improvise et écrit la matière de son épopée autobiographique. Une saga dévoilant la trajectoire d’un enfant se découvrant la passion des planches, puis se confrontant aux débats sur les enjeux politiques et esthétiques du théâtre avant d’affronter, dans cet Epilogue, l’âpreté d’une expérience solitaire sans commune mesure.

img7228.jpg

Interprétation, texte et mise en scène par Philippe Caubère.