L’indépendance n’exclut pas le sens des réalités

par | 1 Fév 2011

La cérémonie de la commémoration de la Restauration se tient le 31 décembre à Genève. Elle est précédée la veille par le défilé des Vieux Grenadiers qui permet de donner un peu de couleur à la Vieille –Ville, si sombre à cette période de l’année.

On peut éprouver un sentiment partagé face à cette commémoration. Célébrer le retour de l’Ancien Régime, s’il ne s’agissait que de cela, reviendrait au fond à vanter les vertus de la machine à écrire et du télex à l’heure du traitement de texte et d’Internet.

L’important me paraît dès lors être ailleurs. Malgré ses atours surannés, cette célébration rappelle avec force la chance que nous avons de vivre dans un pays indépendant qui nous permet d’exercer à intervalles réguliers nos droits démocratiques, tout en nous garantissant la liberté économique et celle de la propriété.

L’année qui s’ouvre sera ainsi à nouveau caractérisée par divers scrutins qui sont autant de questions relevant de notre volonté à réaffirmer les vertus auxquelles nous sommes, à juste titre, tant attachés. Cela commencera au plan fédéral par un vote sur l’initiative populaire sur les armes, nouvelle tentative d’affaiblir notre concept très démocratique de l’armée de milice, laquelle constitue l’un des facteurs essentiels de notre souveraineté. Le débat sur le nucléaire rependra ensuite au plan cantonal avec, en toile de fond, une autre question d’indépendance: celle de notre approvisionnement en énergie, qui ne peut être sûr que s’il est suffisamment diversifié. La nature de nos relations avec l’Union européenne sera enfin, à n’en pas douter, l’un des thèmes des élections fédérales de l’automne.

Mais à l’instar de l’indépendance recouvrée de la cité de Calvin en 1813 qui fut l’oeuvre des Autrichiens, il s’agira de ne pas oublier que notre prospérité économique et politique actuelle dépend encore très largement de celle de nos voisins européens. La sécurité du continent également. Dès lors, faut-il vraiment en appeler à un démantèlement de l’espace Schengen si c’est pour être incapable de lutter par nos propres moyens contre la globalisation du crime organisé ? Aussi déplorable soit-elle, cette évolution n’est que le reflet de celle du commerce et de la technique et suppose en conséquence de nouveaux investissements en termes de sécurité qu’il nous appartient de choisir, tout en n’oubliant pas les bénéfices que l’on retire d’une collaboration internationale accrue.

L’indépendance n’est pas une eau pure jaillissant de nos montagnes. Elle ne peut se définir qu’à l’aune de l’environnement globalisé dans lequel nous sommes immergés quotidiennement et n’est toujours que relative. Notre défense nationale, ainsi que notre politique de l’énergie, seraient vides de sens sans pétrole et sans uranium, lesquels, jusqu’à preuve du contraire, n’ont pas encore émergé du sous-sol helvétique. Notre économie, malgré ses qualités, serait quant à elle anémique sans un grand marché à ses portes dans lequel elle peut exporter, assurant ainsi un niveau d’emploi exceptionnel en comparaison internationale.

C’est pourquoi l’indépendance ne se résume pas à l’exaltation du passé. Elle doit se concevoir comme une projection combinant nos vertus démocratiques et notre dynamisme économique avec la réalité du monde qui nous entoure. Que le peuple suisse et genevois puisse s’en rappeler lorsqu’il décidera dans les urnes de son avenir, tel est mon vœu pour 2011.

Découvrez également :

1 semaine pour 1 emploi : l’opération nord-iséroise maintenue à Villefontaine

Organisé du 1er au 9 octobre en région Auvergne-Rhône-Alpes, l'événement se donne pour objectif de répondre à la crise économique tout en s'adaptant aux risques sanitaires. En Isère, en combinant rendez-vous physiques et digitaux, ce ne sont pas moins de 16 événements...

Marie-Pierre Montoro-Sadoux à la tête de Chambéry-Grand Lac économie

Première adjointe au maire d’Aix-les-Bains et conseillère régionale, Marie-Pierre Montoro-Sadoux  succède à Xavier Dullin à la présidence de Chambéry- Grand Lac économie. Lancé en 2017, le syndicat mixte œuvre au développement économique du territoire....

Votations : un vent progressiste souffle sur Genève et la Confédération

Rejet de l’initiative dite « de limitation » de la libre circulation, adoption d’un salaire minimum et d’un véritable congé paternité, initiative en faveur d’une nouvelle mobilité… Les Suisses s’ouvrent franchement au progrès social. Les résultats des votations du...

Crise : vers un retour anticipé à la normale

Patrick Croissandeau, directeur de la Banque de France dans l’Ain, a fait le point sur les dernières prévisions, plus favorables en septembre qu’en juin.  « Par rapport aux différents scénarios envisagés, nos pré­visions de septembre compa­rées à celles de...

Sportivement, économiquement, la JL rebondit

Pas d’équipe sans leader, pas de leader sans équipe ! Les 4e rencontres du leadership de la JL bourg basket ont étudié sportivement le sujet, tout en lançant la saison. À la JL Bourg Basket, la saison 2019-2020 qui s’est achevée pré­maturément à la 25e journée avec le confinement, c’est l’histoire de la bouteille à […]