La Journée contre le bruit qui se tiendra le 27 avril 2016 est placée sous le thème de la qualité acoustique des milieux urbains.

Pour cibler au mieux ses mesures d’assainissement à l’encontre du bruit routier, le Canton de Genève répertorie les nuisances sonores des routes au sein d’un cadastre public, élaboré sur la base de campagnes de mesures ponctuelles conduites par des spécialistes.

Aujourd’hui, l’internet des objets permet d’envisager l’acquisition de données en continu et en grand nombre grâce à l’utilisation de capteurs connectés. Les informations recueillies permettront ainsi une modélisation précise en trois dimensions du bruit routier en milieu urbain. De telles données rendront possible l’évaluation fine de toute modification de l’environnement local, comme la diminution de la vitesse maximale autorisée, la pose d’un revêtement phonoabsorbant ou encore la construction d’un nouveau bâtiment.

Afin d’évaluer la faisabilité de cette nouvelle méthode de mesure, le Service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants (SABRA) a lancé le projet « Analyse 3D du bruit » (A3DB) avec le concours de la société OrbiWise, start-up genevoise spécialisée dans l’internet des objets. Avec un appui financier de la Confédération, 1000 capteurs connectés mesurant les niveaux sonores seront progressivement installés sur la commune de Carouge ce printemps. Cette phase de test durera jusqu’en 2017.

Grâce à des projets-pilotes pionniers dans leur domaine, Genève s’engage dès maintenant pour une gestion du territoire plus intelligente et plus durable afin de favoriser concrètement la qualité de vie dans le canton.

img21080.jpg