KLM Royal Dutch Airlines est la première compagnie aérienne du monde à introduire des bornes appelées «Self Service Transfer Kiosks» (SSTK). Les passagers qui loupent leur correspondance européenne ou intercontinentale peuvent ainsi imprimer en toute simplicité une carte d’embarquement pour le vol de remplacement.

Les SSTK sont le fruit de l’étroite collaboration entre KLM et l’aéroport de
Schiphol et constituent une étape importante dans l’optimisation de la
fluidité à l’aéroport. KLM prévoit qu’à moyen terme, 80 % des processus de
transit s’effectueront par le biais des SSTK. Une utilisation en libre-service
à 100 % sera même envisageable dès que toutes les compagnies aériennes IATA auront adopté la billetterie électronique.

KLM étendra les fonctions des bornes automatiques dès 2007: si le vol de
remplacement proposé ne correspond pas aux besoins du passager, l’ordinateur le reliera immédiatement au Call Center de KLM. Les voyageurs pourront en outre choisir leur siège. Les SSTK sont à la disposition de tous les passagers de KLM et des compagnies partenaires. Le nombre de bornes passera progressivement de douze à environ 120 au cours des prochaines années. Par cette mesure, KLM et l’aéroport de Schiphol répondent aux exigences sans
cesse croissantes de flexibilité et d’autonomie des clients dans la
planification de leurs déplacements.

img1830.jpg

Des bornes pratiques!