08.11.2014-04.01.2015 à la Villa Bernasconi
Une exposition conçue en collaboration avec le Musée d’art moderne et contemporain (Mamco) de Genève dans le cadre du festival qui célèbre cette année ses vingt ans.

Avec Eric Baudart, Robert Breer, Aloïs Godinat, Amy Granat et Olivier Mosset, Bertrand Lamarche, Ann Lislegaard, Christian Marclay, Nathaniel Mellors, Matt Mullican, Dennis Oppenheim, Loïc Raguénès, Delphine Reist, Thomas Ruff, Julie Sas, Jean-Frédéric Schnyder, Arthur Schoen, Aldo Walker, Jordan Wolfson

L’automate est une figure instable qui n’a cessé d’évoluer au fil des siècles. Si le terme grec d’automaton décrivait dans l’antiquité toute forme pourvue d’un mouvement intrinsèque, la Renaissance l’utilise pour se référer à un mécanisme sophistiqué tel qu’une horloge, avant que le XVIIe ne l’emploie pour désigner plus spécifiquement les machines qui imitent les êtres vivants.
Des formes les plus archaïques jusqu’aux technologies les plus raffinées, Magnus explore cet imaginaire ambigu. Sculptures animées, machines anthropomorphes ou homoncules de synthèse, au-delà de leur inquiétante étrangeté, nous amènent à reconsidérer les relations que nous entretenons avec les objets techniques.

Evénements à retenir :
Vernissage vendredi 7 novembre 2014 à 18h à la Villa Bernasconi.
Samedi 8 et dimanche 9 novembre projections de films autour de l’automate au cinéma Spoutnik www.spoutnik.info
Dimanche 23 novembre à 16h performance de Julie Sas suivie d’une visite guidée par Paul Bernard.
Dimanche 7 décembre à 16h performance de Pierre Mifsud, texte de Jérémie Gindre, suivie d’une visite guidée par Paul Bernard.

img20568.jpg

08.11.2014-04.01.2015 à la Villa Bernasconi