Le Laboratoire cantonal de Zurich a décelé l’an dernier une quantité beaucoup trop importante d’aflatoxine dans du maïs égyptien.
Cette toxine provenant d’une moisissure est cancérigène.

L’importateur et le moulin, tous deux bernois, ont été dénoncés à la justice. Le moulin avait dans un premier temps analysé un échantillon du maïs et l’avait déclaré irréprochable, selon le rapport annuel du Laboratoire cantonal de Berne publié mercredi.

Le moulin a ensuite livré 54 tonnes de maïs à Zurich, où les autorités ont mesuré un dépassement important des limites autorisées d’aflatoxine. Le chimiste cantonal bernois Othmar Deflorin a dénoncé aussi bien l’importateur que le moulin.

La consommation du maïs incriminé n’aurait pas eu de conséquences aigües, a précisé à l’ATS M. Deflorin. Avec les substances cancérigènes, le danger porte sur le long terme.

img7782.jpg

Cette toxine provenant d’une moisissure est cancérigène.