Nous sommes partis d’une évidence : le public se passionne pour les masques. Nous avons donc procédé à une sélection de cent pièces, de provenances (Afrique, Océanie, Asie, Amériques…) et d’époques diverses, parmi lesquelles figurent aussi des masques de carnaval, de métiers, de sport, et réalisés par des artistes contemporains.

Notre Musée est entré dans sa 35e année d’existence. Une centaine d’expositions (dont un grand nombre a circulé dans les plus grandes institutions de la planète) nous a permis de constater que les visiteurs balayent les vitrines du regard, sans s’attarder sur deux ou trois œuvres avec lesquelles un dialogue pourrait s’établir. Ils ressortent souvent de l’exposition avec une « impression générale », sans grand enrichissement pour eux. Comment les inciter à regarder ? Par le biais d’un jeu-concours se déroulant du 21 février au 21 mars 2012 qui invite les visiteurs à prêter davantage attention à la pièce exposée qu’à la légende temporairement trompeuse. À l’issue du concours, les descriptions exactes des œuvres sont dévoilées ainsi qu’un catalogue reproduisant l’ensemble des pièces exposées.

Nous espérons que cette expérience permettra au public et particulièrement aux plus jeunes d’être plus réceptifs à l’expressivité et à la force dégagées par les œuvres présentées.

img18813.jpg

Masques à démasquer
21 février – 16 septembre 2012