Cinquante trois loups de mer, une espèce protégée, ont été massacrés dans les îles Galapagos, ont annoncé lundi les autorités responsables de cette réserve naturelle.

Les cadavres des animaux ont été découverts dans un état avancé de décomposition avec des fractures du crâne dans l’île de Pinta, a déclaré à Victor Carrion, un des responsables du parc national des Galapagos, archipel qui appartient à l’ Equateur.

« Les motivations de ce massacre de loups de mer, dont 13 petits, sont encore inconnues car les corps n’ont pas été mutilés », a-t-il ajouté. Ce mammifère qui compte de nombreuses espèces aux Galapagos, est particulièrement recherché en Asie où la peau et le sexe du mâle sont considérés comme aphrodisiaques.

Les Galapagos, dans l’Océan Pacifique, qui comptent 13 îles principales et 17 îlots se trouvent à 1’000 km au large des côtes équatoriennes. L’archipel a été déclaré patrimoine naturel de l’humanité par l’UNESCO en 1978.

img7664.jpg

Une plainte a été déposée et une enquête est ouverte.