0-0, score final, la Suisse aurait pu marquer par 3 fois…Barthez, le poteau et le poing de Frei en ont décidé autrement. La France a eu trés chaud malgré quelques bonnes tentatives. Mauvaix choix tactique du sélectionneur français. Deux attaquants auraient permis au premier centre de Henry de trouver Trezeguet ; la presse a de bonnes idées mais pas toujours, Ribéry était une arme à placer en cours de jeu et pas au début. Allez la Suisse!

img86.jpg

Clichés de l’ambiance à PlainPalais Mardi 13 juin pour le match France-Suisse