Les Suisses paient toujours trop pour leurs médicaments, même si l’écart avec l’étranger s’est resserré, estime Santésuisse qui chiffre le potentiel d’économies à plus de 850 millions de francs par année.

img10007.jpg