L’Office polonais de la concurrence (UOKIK) soupçonne Microsoft de violer les règles de la concurrence par des accords illicites avec les producteurs d’ordinateurs portables en Pologne, et a saisi la Commission européenne.

L’UOKIK a constaté que les producteurs implantés en Pologne vendaient des ordinateurs portables «exclusivement avec le système d’exploitation de Microsoft». Les producteurs concernés «reconnaissent que les principes de coopération avec Microsoft sont si intéressants qu’ils ne leur laissent pratiquement pas le choix».

La présidente de l’UOKIK a décidé de transmettre le dossier à la Commission européenne. La Commission européenne a déjà condamné le géant américain des logiciels à des amendes d’un total de 1,676 milliard d’euros pour abus de sa position dominante sur le marché des logiciels d’ordinateurs personnels.

img10143.jpg