Lors de l’assemblée générale du 25 juin, Bernard Cottaz a annoncé officiellement ""son retrait de la présidence de la Mission Locale Nord-Isère. La réunion de bureau devant désigner son successeur s’est déroulé jeudi 9 juillet. C’est Gérald Reveyrand (adjoint au maire de Vézeronce-Curtin) qui a été élu par 10 voix contre 7 à Annick Néron (conseillère municipale à Bourgoin-Jallieu). Gérald Reveyrand est également vice-président de la Communauté de communes du Pays des Couleurs. Il a été élu pour un mandat de 2 ans. Du côté de la vie professionnelle, il est chef de service au sein de la Communauté de communes de la Vallée de l'Hien.
Vendredi 17 juillet, l’ancien président Bernard Cottaz et son successeur tenaient à s’exprimer sur ce changement, mais aussi sur les perspectives d’avenir de l’association. La rencontre s’est déroulée en présence du directeur, Olivier Granier, et au siège de la Mission Locale Nord-Isère, situé 7 place Charlie Chaplin à Bourgoin-Jallieu. Pour rappel, la Mission Locale Nord-Isère a été créée en octobre 1998 par la volonté politique des élus locaux. Elle assure des fonctions d’accueil, d’information et d’orientation pour accompagner les jeunes de 16 à 25 ans non scolarisés dans leur accès à l’autonomie et sur le chemin de l’emploi. Ainsi, la structure propose notamment une offre de service pour les jeunes sortis du système scolaire, peu ou pas qualifiés. Elle est chargée d’apporter des réponses aux questions d’emploi, de formation, de logement, de santé, de mobilité, de citoyenneté ou sur les problématiques liées à la justice.
Rappelons que la Mission Locale Nord-Isère est une association financée par l’Etat, le Conseil Régional, le Conseil Départemental et les regroupements de communes du Nord-Isère. L’aide du Conseil Départemental est de l’ordre de 100 000 € par an. à ce propos, Bernard Cottaz et Gérald Reveyrand espèrent que ce soutien financier va se poursuive.

Changement de président, mais pas de cap
Ancien conseiller général, Bernard Cottaz indique : «Bien que je n’ai plus de liens avec la Mission Locale Nord-Isère, il me tient à cœur que cette association poursuive son essor avec les aides dont elle peut prétendre.» Gérald Reveyrand complète : «Ca devrait bien se passer. Nous connaissons bien les élus départementaux qui ont été désignés au sein de la Mission Locale. Nous avons comme interlocuteurs Vincent Chriqui, maire de Bourgoin-Jallieu, Aurélie Vernay, élue à Roche, et Magali Guillot, maire de Saint-André-le-Gaz. Je tiens à préciser que si nous venons de changer de président, nous ne changeons pas de cap.» De concert, Bernard Cottaz et Gérald Reveyrand renchérissent : «On a passé quelques années à faire souffrir le personnel… Nous avons dû prendre des décisions pas très joyeuses. Nous devons avant tout protéger la structure et intensifier les choses vers le futur projet.»
Après sept années passées à la présidence de la Mission Locale Nord-Isère, Bernard Cottaz a eu le temps de s’attacher à la mission qui lui avait été confiée. Il avait à l’époque succédé à André Colomb-Bouvard. La Mission Locale a traversé quelques crises, mais aujourd’hui, tout va pour le mieux. C’est pourquoi il est indispensable d’établir une feuille de route ambitieuse. Gérald Reveyrand précise : «Nous allons nous réunir en septembre pour en discuter. Les enjeux vont être très très importants sur les deux prochaines années. Si ça va bien, nous devons voir au-delà pour mener nos projets. Nous ne pouvons pas avancer dans le flou. Nous avons besoin de savoir où nous allons. Mon mandat est de deux ans et je suis plutôt optimiste de nature. Je suis sûr qu’une fois encore, on relèvera le challenge.» Le nouveau président concluait : «Je veux remercier Bernard Cottaz pour son implication et tout ce qu’il a fait pour les jeunes. Je ne suis pas nouveau à la Mission Locale. J’ai été vice-président puis membre du bureau en charge de la relation avec le personnel avec Raymond Bernet. Je tiens encore à préciser que je n’occupe pas une présidence avec des indemnités. C’est une présidence de conviction. Du boulot, il y en a pour emmener nos jeunes au bout de leur projet. Cette présidence est une “bataille” de terrain, dans la simplicité. C’est également un gros travail de communication auprès des collectivités.» La Mission Locale Nord-Isère compte 40 salariés. Cela représente 30 % du budget qui est de 2 millions d’euros. Le bureau se compose de 18 membres. Voilà une association indispensable !
Carole Muet


2016-07-23