Des petites cabanes connectées se veulent le trait d’union entre transports urbains et interurbains.

Après Lane, le service de mobilité, place aux stations de covoiturage appelées “hubs de mobilité”. Il s’agit, selon l’inspiration de chacun, de petites cabanes ou chalets connectés, entièrement autonomes en énergie. En répondant à un appel d’offres de la start-up PIM Mobility, Léopold Durand, co-gérant de la société FD Charpente, veut faire passer un message aux élus des territoires de la CAPI et des intercommunalités alentours.

« Avec Anthony Ferrand, nous ne sommes pas que des charpentiers. Nous sommes des artisans du bâtiment dans une profession qui se diversifie. De plus, je m’intéresse à tout ce qui est de l’ordre du développement durable et de la mobilité. En répondant à cet appel d’offres, c’était aussi une façon de relever un challenge », souligne Léopold Durand. Dans la froidure matinale, l’artisan, par ailleurs Compagnon Charpentier de la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, est pleinement satisfait du travail accompli.

Installé sur la commune de Saint-Savin, au Rivier, il manquait de place pour réaliser son ouvrage. C’est donc sur le site des Grands Ateliers, à Villefontaine, que les “hubs de mobilités” ont été montés. La start-up PIM Mobility travaille dans le marché du transport de personnes, pour faciliter les usages du covoiturage et de l’intermodalité. Contrairement aux services de covoiturage existant, PIM Mobility intègre durablement les pratiques citoyennes au sein des dynamiques locales. L’entrepreneur Pierre Renault, au côté de Pierre Aimez, du bureau d’études Zest, étaient à Villefontaine pour réceptionner la commande.

Il ne reste plus qu’à transformer les cabanes de 1,5 tonnes chacune, en hubs du futur. Elles seront équipées d’un écran tactile permettant aux utilisateurs de chercher un trajet. Ainsi, l’utilisateur aura l’opportunité de trouver un trajet directement sur place. « Nous voulons développer un mode constructif plus respectueux de l’environnement et des hommes. Cela passe par la construction hors site. Le but étant de préfabriquer et d’assembler en 3 D les bâtiments en atelier, afin de réduire considérablement les temps de chantier ainsi que les nuisances qui en découlent.

PIM Mobility mise sur la valorisation d’un espace d’attente pour introduire les nouvelles mobilités dans les territoires périurbains, sous forme de “hubs multimodaux” 100 % made in France », indique Léopold Durand. Pour lui, le Graal serait de pouvoir proposer ces hubs de la mobilité à la CAPI…


Par Carole Muet


Cet article est paru dans votre magazine ECO Nord-Isère du 21 février 2020. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité de nos publications papiers et/ou numériques, vous pouvez vous abonner ici.