Mobilité : le véhicule électrique bouleverse l’industrie

par | 01 mars 2022

La transformation des modes de propulsion engendre des innovations et des développements. Pour autant les sous-traitants les plus fragiles de la filière pourraient ne pas se relever.

La Plateforme automobile (PFA) a sollicité le cabinet AlixPartners pour analyser les conséquences de l’électrification des véhicules et planifier une feuille de route pour les dix ans à venir. L’étude qui analyse l’impact du plan climat européen Fit For 55 a été publiée en fin d’année. Elle vise à établir différents scénarios pour les sous-traitants sur les besoins en pièces et composants, à mesurer l’impact sur la relocalisation, à définir les leviers de compétitivité.

Entre fragilités et opportunités

La transition énergétique et le digital vont métamorphoser la filière avec le risque d’affaiblir la production française, tout en générant de nouvelles opportunités. Il faut donc investir massivement, attirer des entreprises étrangères pour développer une nouvelle chaîne de valeur autour de la mobilité durable : batteries, hydrogène, économie circulaire, infrastructures de recharge…
Des pistes de diversifications existent et dans la vallée de l’Arve beaucoup d’entreprises cherchent de nouveaux marchés, de nouveaux produits… Jusqu’à élargir pour certaines leur panel client vers les particuliers avec des articles grand public.

Pour autant, les pertes aux feux sont inévitables. En termes d’entreprises, les plus fragiles risquent le déclin, en termes d’emploi également. Selon l’étude, les industries perdraient 15 à 30% de ses effectifs de production. Soit jusqu’à près de 90000 emplois potentiellement menacés selon le scénario le plus pessimiste. Alors que la transition vers l’électrique permettrait de créer entre 8000 et 11000 emplois, à condition de former les salariés et de les faire monter en compétences.

La PFA s’inquiète en particulier pour certaines filières dont le décolletage, l’emboutissage, la fonderie… Autant de métiers qui dépendent fortement du marché automobile. La contribution des fournisseurs français à la fabrication d’éléments et de pièces des motorisations diminuerait de plus de 10%, avec un risque de délocaliser les productions dans des pays aux coûts plus compétitifs. Le 16 décembre dernier, le ministère de l’Économie a donc annoncé la mise en place d’un fonds de modernisation et de diversification pour les sous-traitants de la filière. Soit 300 millions d’euros pour soutenir les projets de développement ou d’industrialisation de nouveaux produits et procédés de fabrication en lien avec les véhicules électriques.

L’Europe mobilisée pour le climat ?

Fit For 55 (“Paré pour 55”) totalise douze propositions législatives pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, d’abord en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de 55 % en 2030 par rapport à 1990. Un défi de taille, alors que l’Europe avait réduit ses émissions de moins de 25 % entre 1990 et 2018. Tous les secteurs économiques sont visés.

Le plan prévoit notamment des mesures d’équité pour les industriels européens face à des concurrents mondiaux qui ne sont pas soumis aux mêmes règles climatiques grâce à un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières. L’accélération de la décarbonation de secteurs comme l’automobile ou le bâtiment avec des normes climatiques de plus en plus exigeantes est aussi un point important de Fit For 55. Sachant que la France a fixé l’échéance à 2040 pour la fin de la vente des véhicules thermiques. Les propositions de la Commission européenne vont être discutées durant plusieurs mois au sein du Parlement européen.


Par Mathilde Darfeuille


Cet article est issu de notre magazine « Le panorama économique du décolletage 2022 », disponible au format digital ou au format papier.


Pour aller plus loin en vidéo :


Pour aller plus loin avec le GIEC :

Rapport du GIEC : voici comment la France pourrait être impactée par le changement climatique

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

Votre magazine EcoMeca Avril 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine EcoMeca n°104 de avril 2024 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 12 avril 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°15 du 5 avril 2024 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité