L’objectif du mois des déchets et de la propreté consiste à sensibiliser la population à une meilleure gestion des déchets et au respect des espaces publics. Il s’agit d’une période symbolique pour des changements de comportement qui devraient perdurer tout au long de l’année ! Cette action, qui se décline sous les formes les plus diverses, est un appel des collectivités publiques à plus de civisme et à une prise de conscience de l’importance de notre environnement, naturel ou urbain, dans notre quotidien.

Chez soi…
Nous recyclons de plus en plus : le taux de recyclage des déchets urbains est ainsi passé de 10% en 1990 à 31% en 2000 et 43% en 2007. Si cette progression est réjouissante, le plan de gestion des déchets du canton de Genève fixe un objectif plus ambitieux : atteindre un taux de récupération de 50% d’ici 2012. Ce chiffre est tout à fait réaliste lorsque l’on sait que plus des 2/3 du contenu de nos ordures ménagères pourraient être recyclées au lieu de finir à l’usine d’incinération. Afin de diminuer, à la source, ces quantités de déchets, il importe par ailleurs de changer nos habitudes de consommation : choisir des produits durables, privilégier les emballages minimaux, recyclables ou rechargeables, réparer au lieu de jeter et opter pour des produits et matériaux recyclés.

… comme à l’extérieur
L’accroissement du nombre d’habitants (le canton de Genève a gagné 50’000 habitants au cours des dix dernières années) et leur appropriation de l’espace public ont débouché sur une augmentation des déchets abandonnés dans les rues et les parcs. Ce phénomène est accentué par l’incivilité de certaines personnes qui pensent qu’elles peuvent abandonner leurs déchets n’importe où. Les services d’entretien ont dû s’y adapter au fil des ans, en multipliant poubelles et tournées. Mais il n’y a pas de solution miracle : si les déchets jetés par terre finissent par disparaître, c’est parce que les services d’entretien font un effort toujours plus grand (qui coûte donc toujours plus cher à la collectivité) afin de nettoyer nos rues et nos parcs.

L’affaire de tous
La gestion des déchets et de la propreté des espaces publics est certes du ressort des services communaux et cantonaux, mais elle dépend également de la responsabilité individuelle de chacun. Que ce soit en faisant ses achats, en promenant son chien, en jetant des détritus ou en débarrassant des objets encombrants, les Genevois sont invités à participer à cet effort citoyen et à respecter leur environnement. Cette prise de conscience doit déboucher sur un changement d’habitudes dans la durée – et non pas seulement le temps d’une action ponctuelle – permettant de préserver efficacement nos ressources naturelles.

img15132.jpg

L’objectif consiste à sensibiliser la population à une meilleure gestion des déchets.