Malgré le froid glacial, une belle délégation de personnalités ""civiles et militaires a répondu présente pour partager un bel événement. 
Samedi 21 janvier, Christian Rival, maire de Morestel et vice-président du Conseil Départemental de l’Isère, et les membres du conseil municipal, étaient particulièrement heureux de procéder à l’inauguration des travaux de mise aux normes des bureaux de la Gendarmerie de Morestel. S’il n’y avait pas de coupe du traditionnel ruban tricolore, les hôtes de prestige présents étaient bien plus importants. En effet, la “réception” s’est déroulée en présence, entre autres, de Thomas Michaud, sous-préfet, et Alain Moyne-Bressand, député-maire de Crémieu, Olivier Bonnard, conseiller régional, Annie Pourtier, vice-présidente du Conseil départemental, Roger Marcel, vice-président des Vals du Dauphiné, des élus des Balcons du Dauphiné, le lieutenant Thierry Romier, commandant la caserne de Morestel…
Quant au lieutenant Hubert Veillié, commandant la gendarmerie de Morestel, il était également très heureux de voir un tel déploiement. C’est aux côtés du lieutenant-colonel Patrice GANZIN, commandant la compagnie de La Tour-du-Pin, qu’il recevait cette belle délégation d’élus.
À l’heure des discours, les remerciements étaient légions. Et ils étaient nombreux. 
«Il s’agit d’une réalisation tout-à-fait “bluffante” avec des locaux fonctionnels et harmonieux. Désormais il y a plus d’espace et plus de clarté. Ce qui est une bonne chose pour le moral des gendarmes. Des militaires qui sont très attachés à Morestel», affirmait le lieutenant-colonel Patrice Ganzin.
""Quant à Christian Rival, il renchérissait en ajoutant : «Nous avez été trop gentils et très patients. Du côté de la mairie, nous étions arrivés à un stade où l’état de la gendarmerie et des 14 appartements nous faisaient honte. La gendarmerie a 40 ans. Outre, le manque de cloisonnement de la “partie famille”, au niveau de l’accueil il n’y avait pas de confidentialité. C’était d’ailleurs assez indécent.» Les travaux des appartements ont débuté en 2012. C’est en 2016 que la totalité des travaux a été terminée, pour un montant de 555.000 euros en deux tranches. Une rénovation qui a été votée à l’unanimité du conseil municipal. Alain Moyne-Bressand mettait l’accent sur le contexte de la vie actuelle. Il rendait hommage à la gendarmerie qui travaille dans l’intérêt des populations. «On vit des temps particuliers et bizarres», ajout-il. Quant à Thomas Michaud, il rappelait le “petit” accompagnement de l’État à la meilleure installation des militaires. «Je suis venu cet été, et il est vrai que je ne reconnais pas les lieux. Les locaux méritaient d’être modifiés, et je suis impressionné par les travaux réalisés, sans modifier “l’enveloppe”. C’est une forme de reconnaissance de la collectivité locale», concluait Thomas Michaud. Cette inauguration s’est terminée par une visite des locaux, à la rencontre des militaires.
Carole Muet

2018-01-27