9’291 nouvelles motos et scooters ont été vendus respectivement immatriculés pour la première fois au cours des premiers trois mois. Bref: une croissance de 10.1 % par rapport à la période correspondante de 2010 et même de 18.1% comparée à celle de 2009.

Les importateurs et marchands de motos et de scooters espèrent que cette tendance positive se main-tienne ces prochains mois et qu’après les deux dernières années maigres écoulées, celle-ci soit pros-père. Et les indices sont au beau fixe: divers facteurs augurent un regain d’intérêt – davantage encore que ces dernières années – pour la jouissance aérienne de la moto et les plaisirs de la pratique du scoo-ter dans les villes et agglomérations congestionnées. 69’000 entrées, ce qui représente 10% de visiteurs supplémentaires à l’expo nationale „Swiss-Moto“ en février, la bonne santé de l’économie, des consommateurs mettant volontiers la main à leur porte-monnaie et la météo printanière propice aux deux-roues ont été les moteurs du boom actuel.

700 modèles: vaste choix, la course d’essai s’impose!
67 fabricants proposent 700 modèles de motos et de scooters en Suisse; la palette s’étend du scooter 50 cm3 bon marché à la moto de grosse cylindrée valant plusieurs dizaines de milliers de francs. A l’issue du premier trimestre 2011, les motos ont semé les scooters avec 5’054 nouvelles machines vendues – respectivement nouvelles immatriculations – contre 4’237 pour les scooters.
En cette nouvelle saison, les choix se portent aussi bien sur les touring bikes grand luxe, les gros cubes du genre chopper et enduro, les sportives puissantes et légères, les motos d’initiation avantageuses et les scooters aussi pratiques que maniables. Comme il n’existe pas de définition officielle pour le terme de „scooter“, on entend généralement par là un deux-roues à moteur jaugeant 50 à 650 cm3 avec un pas-sage de jambe libre ou bas, doté d’une carrosserie en matière synthétique ou en tôle incluant une protection des jambes contre les intempéries ainsi que de roues 10 à 15 pouces (certains modèles affichant jusqu’à 17 pouces).

Le petit truc de l’Office Suisse de conseil pour deux-roues: une course d’essai révèle si le scooter ou la moto sur le ou laquelle on a porté son dévolu correspond vraiment à ses attentes. Ce n’est que parfaite-ment installé au guidon et maître des aptitudes routières de son véhicule qu’on conduit en toute sécurité!

Office Suisse de conseil pour deux-roues OSCD

img17095.jpg

Les motos ont semé les scooters avec 5’054 nouvelles machines vendues