Le Conseil administratif renonce à désigner des parcs interdits aux chiens. Il l’a annoncé au Conseil d’État dans un courrier daté du 20 décembre dernier. Les chiens devraient normalement être libérés de la muselière. En contrepartie, l’État invite les communes à fermer certains parcs aux chiens. Pour l’heure, le port de la muselière reste toutefois en vigueur dans les parcs pour tous les chiens.

img2150.jpg

Le Conseil Administratif s’oppose à la fermeture de certains parcs