Cet ex-bastion communiste, amené à devenir l’un des hubs de l’ouest du Grand Paris, est le dernier territoire du 92 à proposer des prix sous la barre des 5 000 euros le metre carré.

Lire l'article originel >>