Lancé de manière très dynamique le 27 mai dernier par la Compagnie Générale de Navigation (CGN), le Navibus Coppet est déjà à l’arrêt. En effet, la semaine dernière, en pleine navigation, la navette rapide a subi une avarie sur l’un de ses deux moteurs. Verdict: deux semaines en cale sèche. «Le Navibus devrait reprendre du service le 27 août prochain», indique Luc-Antoine Baehni, directeur de la CGN. En attendant, la ligne Nyon-Genève a été suspendue. C’est une vraie panne qui s’est produite. En effet, un pignon, sorte de roue dentée, s’est cassé. «Le moteur est heureusement sous garantie. Nous attendons la pièce de rechange qui vient des Etats-Unis», pécise Luc-Antoine Baehni. La panne tombe à un mauvais moment, le prochain Navibus n’étant livré qu’en septembre. Depuis sa mise en service en mai dernier, le Navibus a transporté 15 107 passagers en juin et 19 200 en juillet. Une fréquentation qualifiée d’«excellente». «Pendant la réparation du Navibus, tous les services sont assurés par des autres bateaux. Certes, ils ne naviguent qu’à une trentaine de km/h, contre 53 km/h pour la navette rapide, mais ils n’accusent en fait que cinq à dix minutes de retard sur les horaires.» indiquait Luc-Antoine Baehni.

img5919.jpg

Le Navibus devrait reprendre du service à la fin du mois d’août