La plateforme Open Extensibility Platform (OXP) de HP permet aux imprimantes, scanners et photocopieurs d’entreprise l’utilisation de nouvelles interfaces. Cela garantit une exploitation complète de l’infrastructure d’imprimerie. Le but: une gestion complète de documents, sans avoir à acheter de nouveau matériel.

Jour après jour, le volume des données d’entreprises augmente. Une gestion solide de documents constitue donc le fondement de toute entreprise, en particulier dans le domaine des grandes entreprises. Comme le confirme Daniel Tschudi, Country Manager Imaging & Printing Group HP Suisse: « Le défi de notre époque, c’est de garder une vue d’ensemble de tous les documents relatifs aux affaires, alors que les exigences pour les entreprises changent constamment: les ensembles de données et mécanismes de livraison se développent, les demandes des clients changent, des secteurs de marché sont adaptés et la technologie va de l’avant. »

C’est pourquoi il est de prime importance d’exploiter au maximum l’infrastructure existante et de l’organiser de la façon la plus simple possible. La solution : Open Extensibility Platform (OXP) de HP. Comme l’explique Daniel Tschudi : « OXP permet aux appareils déjà existant d’utiliser de nouvelles interfaces et garantit l’exploitation maximale des appareils disponibles. Cela réjouit l’utilisateur et soulage le porte-monnaie de l’entrepreneur. »

Fat client contre thin client
En principe, il existe deux écoles : selon le modèle « fat client », la performance de tous les appareils d’une batterie d’imprimerie peut être améliorée grâce à des améliorations du logiciel-même de l’appareil. Cela pose néanmoins la condition d’une connaissance approfondie et de beaucoup d’expérience avec les appareils. Au contraire, le « thin client » mise sur une interface standard commune, une faible capacité de stockage et de calcul, et un contrôle central de la batterie d’appareils. L’inconvénient : tous les appareils ne sont pas reconnus et l’agrandissement de la batterie d’appareils peut devenir très cher.

« C’est dans la situation de ce dilemme que HP propose une approche visant à répondre au problème », explique Daniel Tschudi : « dans l’affrontement « fat » client contre « thin » client, nous ouvrons la troisième voie avec la Open Extensibility Platform (OXP) de HP. Son avantage : Les fournisseurs de logiciels indépendants et les clients peuvent facilement contrôler leurs appareils via des protocoles fondés sur un service internet. Ainsi, la batterie d’appareils peut être optimisée, échelonnée et développée par le simple téléchargement d’une petite application. »

Economie de temps et d’argent
« OXP est bien accueilli par les clients », d’après Daniel Tschudi. Les intégrateurs de systèmes de grandes entreprises font état d’une économie de temps de 90 pourcents lors du développement de nouvelles fonctions automatisée pour tous les appareils HP de leur batterie. Les économies de frais lors de l’impression et la numérisation des données représentent jusqu’à trois pourcents du chiffre d’affaires de grandes entreprises.

img13127.jpg

Le logiciel HP assure un rendement maximum de toute la batterie d’appareils sans nouveau matériel hardware.