La recherche de nouvelles technologies destinées à diminuer les émissions polluantes et offrir à la population de la région franco-valdo-genevoise des véhicules plus propres fait partie intégrante de la stratégie de développement durable des Transports publics genevois. Dans ce cadre, les tpg testeront un autobus hybride Van Hool AG300 (moteur diesel – électrique) sur leur réseau, entre le 12 et le 16 octobre 2009.

En prévision du futur renouvellement d’une partie de leur flotte d’autobus (dans le cadre du contrat de prestations liant les tpg à l’État de Genève pour la période 2011-2014), les Transports publics genevois sont en quête de matériel roulant encore plus performant et encore plus respectueux de l’environnement.

Une des solutions proposée aujourd’hui par les constructeurs est l’autobus de type hybride, soit avec un moteur combinant le diesel et la propulsion électrique. Dans ce contexte, l’entreprise testera un autobus de type hybride, de marque Van Hool – un bus à une articulation, l’AG 300 – sur le réseau urbain, afin d’évaluer les avantages et contraintes liés à ce type de traction et de récolter les impressions de conducteurs professionnels sur la conduite de ce modèle-ci. Cet autobus, de la compagnie De Lijn, en Belgique, circulera en service commercial sur les lignes 1 (Rive – Jardin Botanique) et 5 (Hôpital – Aéroport) du 12 au 16 octobre 2009.

Il s’agit du troisième véhicule de ce type testé par les Transports publics genevois, puisque l’essai a déjà été fait en 2007 et en mai dernier, avec des véhicules d’autres constructeurs. Pour l’heure, aucune décision n’est arrêtée quant à l’éventuelle acquisition de véhicules à traction de type hybride.

img13945.jpg

Autobus hybride Van Hool AG300 (moteur diesel – électrique)