La semaine passée, le Président du Directoire de SEAT S.A., Erich Schmitt, a révélé au public la nouvelle Altea freetrack au pavillon exclusif SEAT du Salon de l’automobile de Barcelone. Le nouveau modèle allie la spaciosité et la capacité de chargement étonnantes de l’Altea XL à l’agilité d’un Crossover équipé de la traction intégrale. Erich Schmitt a déclaré: « L’Altea freetrack est le premier modèle Crossover de notre société et marque notre arrivée sur ce segment du marché avec environ un million de clients potentiels ». La nouvelle Altea freetrack se fonde sur l’Altea XL, mais se démarque extérieurement de par ses appliques en matière plastique tout autour des passages de roues ainsi que par ses pare-chocs spéciaux à l’avant et à l’arrière, dans le même matériau. Grâce à ces éléments, l’Altea freetrack arbore une apparence robuste et aventurière tout en garantissant une double protection sur les mauvais chemins. L’Altea freetrack est dotée de jantes en aluminium exclusives 17 pouces, chaussées de larges pneus. De plus, sa garde au sol est rehaussée de 40 mm par rapport à celle de l’Altea XL, ce qui lui confère de meilleures aptitudes hors des sentiers battus. Le jeu de couleurs de l’habitacle – noir et une teinte brune moyenne – se retrouve sur les portes, le tableau de bord et le volant.

Traction intégrale et puissantes motorisations
Le look robuste du modèle Crossover Altea freetrack est en parfaite harmonie avec sa puissance. Cette dernière, grâce à la traction intégrale associée à un embrayage Haldex la propulse quel que soit le terrain. En conditions normales, le couple moteur est transmis aux roues avant et peut, le cas échéant, être réparti jusqu’à 50% sur les roues arrière. Autre facteur soulignant l’énergie de l’Altea freetrack : la gamme de puissantes motorisations disponibles. Dès son lancement commercial, le TSI 2.0 (essence) développant 200 Ch et le TDI 2.0 l de 170 Ch peuvent être commandés. Ainsi, l’Altea freetrack est l’un des Crossover les plus dynamiques du marché et propose le Diesel le plus puissant. Au premier trimestre 2008, l’offre sera enrichie de la version 2.0 TDI PD DPF de 140 Ch. Animée d’un TSI 2.0 l de 200 Ch, l’Altea freetrack atteint sa vitesse maximale à 214 km/h, et sprinte de 0 à 100 km/h en 7,5 secondes, sachant que sa consommation moyenne avoisine 9,4 litres aux 100 kilomètres. Quant à son homologue TDI 2.0 l PD DPF développant 170 Ch, sa vitesse culmine à 204 km/h, accélérant de 0 à 100 km/h en 8,7 secondes et nécessitant 6,8 litres de Diesel aux 100 kilomètres.

img5058.jpg

La SEAT Altea Freetrack est le premier modèle Crossover de l’histoire du constructeur espagnol