La cour du district de Chennai en Inde a rejeté le recours de Novartis contre la législation nationale sur les brevets. La juridiction s’est déclaré incompétente pour décider si la loi indienne (qui n’accorde pas de brevet en cas d’amélioration mineure de médicaments existants) est conforme ou non aux règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Novartis souhaite un changement de cette loi. De leurs côtés, les organisations humanitaires (dont Médecins sans Frontières) estiment que ce changement empêcherait l’accès d’un grand nombre de personnes dans le monde aux médicaments vitaux.

img5752.jpg

Les bâtiments de Novartis à Berne