Le service valaisan de la chasse a désormais soixante jours à compter d’aujourd’hui pour abattre le loup du Chablais. Aucun recours n’a été déposé contre l’autorisation de tir, a précisé l’Etat du Valais. L’animal ne pourra être tiré que dans le périmètre préalablement établi et où ont été trouvés les animaux dévorés. Pour rappel, le prédateur avait tué 39 moutons et deux veaux entre la mi-août et la mi-septembre. L’Etat du Valais avait donné son feu vert au tir de l’animal à la fin du mois de septembre. Seuls les garde chasse sont autorisés à tirer l’animal. Quant au WWF, il a renoncé à faire recours même s’il « désapprouve fermement » cette décision. L’organisation a demandé que la Confédération établisse des mesures de protection des troupeaux plus efficaces. Les animaux tués n’étaient pas tous protégés de manière suffisante, a estimé le WWF.

img6713.jpg

Il reste 60 jours pour abattre le loup du Chablais.