Ce jeudi 26 octobre 2006, une centaine de jurés suisses et étrangers sont arrivés à la fromagerie de démonstration de l’Emmental, à Affoltern, pour désigner les meilleurs fromages suisses ; 436 fromages ont été inscrits dans 23 catégories à ce concours régi par un règlement rigoureux. Les prix seront remis vendredi 27 lors d’une grande fête du fromage.

Ce jeudi 26 après-midi déjà, un concours spécial a lieu dans le cadre d’un projet scolaire avec l’appréciation de fromages d’une catégorie particulière par des élèves de troisième et quatrième année de Huttwil qui opèrent sur la base des mêmes règles et avec les mêmes moyens que les jurés des Swiss Cheese Awards.

Marché suisse du fromage
Outre les Swiss Cheese Awards, Huttwil reçoit du 27 au 29 octobre 2006 le Marché suisse du fromage, une manifestation ouverte à tout le monde. L’appréciation des champions des différentes catégories est désormais traditionnelle aux Swiss Cheese Awards puisqu’elle en est à sa cinquième édition. Par contre, la désignation du champion toutes catégories, le Swiss Champion, est organisée pour la première fois ; ce sera pour vendredi 27 après-midi.

Record d’inscriptions
Sur les 436 fromages inscrits au concours, la catégorie la plus représentée est celle des «Autres fromages à pâte mi-dure», suivie de la catégorie des «Autres fromages à pâte mi-dure aromatisés». La catégorie au troisième rang en ce qui concerne le nombre d’inscriptions est celle des «Innovations en matière de fromage», ce qui est fort réjouissant et permet de constater que de nombreux fromagers suisses investissent dans leur travail jusqu’à ce que la saveur et le parfum de leurs innovations fromagères soient prêts à affronter le concours et à réjouir les consommatrices et les consommateurs. La catégorie du fromage d’alpage de Berne Berner Oberländer Alpkäse AOC a été introduite pour la première fois dans les Swiss Cheese Awards.

L’idée des Swiss Cheese Awards
Il y a cinq ans, FROMARTE avait décidé de mettre sur pied des Swiss Cheese Awards et les a organisés pour la première fois à Berne. L’idée de promouvoir la qualité du fromage suisse et de faire mieux connaître aux consommatrices et consommateurs la variété du fromage suisse était à l’origine de ce premier concours, en 2001. Depuis, les championnats suisses du fromage sont une composante importante de la promotion de la production fromagère dans notre pays.

Chiffres
L’intérêt des fabricants de fromage à participer à un concours spécialisé loyal a été grand d’emblée puisqu’à la première édition déjà, 300 échantillons de fromages avaient été inscrits dans une vingtaine de catégories. L’intérêt pour ce concours a ensuite crû régulièrement, comme le démontrent les chiffres ci-dessous :

Année Fromages inscrits aux concours
2001 171
2002 292
2003 371
2004 avec les Olympiades du fromage de montagne 227 plus 267 fromages suisses de montagne
2006 436

Le travail du jury de composition internationale
Les 436 fromages classés dans 23 catégories seront jugés sur la base de leur arôme, de leur consistance et leur aspect. Quatre à cinq examinateurs examinent chaque catégorie de fromage.
Les jurés sont des spécialistes représentant l’économie fromagère, la gastronomie, les consommatrices et consommateurs ainsi que la presse. Les jurés suisses seront accompagnés d’une cinquantaine de personnes venues de France, d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, du Portugal, d’Espagne, des USA et du Canada qui ont accepté l’invitation aux Swiss Cheese Awards 2006. Chaque groupe de jurés examine 25 à 30 sortes de fromages d’une catégorie donnée, conformément au règlement des Swiss Cheese Awards. Dans son message d’accueil des jurés, Anton Schmutz, directeur de FROMARTE, l’organisatrice et l’initiatrice des Swiss Cheese Awards, a souligné la nécessité d’«exprimer la reconnaissance pour le savoir-faire des fromagers suisses et pour le fruit de leur travail en leur offrant la possibilité de s’affronter dans un concours professionnel loyal.». Anton Schmutz a encore rappelé que : «un lauréat a également l’intéressante possibilité, jusqu’au concours suivant, de commercialiser son fromage sous le titre de champion suisse de sa catégorie». Il va de soi qu’en plus de l’importance de l’appréciation technique professionnelle et des aspects économiques du concours, les aspects émotionnels jouent, comme lors de tout championnat, aussi un rôle énorme!

Le jury des élèves
L’enseignant primaire Matthias Mürner avait attaché dès la préparation du projet «La ferme» beaucoup d’importance à ce que sa classe fasse une approche très réaliste du thème de l’agriculture. Par conséquent, l’enseignement allait être très pratique avec des visites d’étables et de champs de céréales, avec la fabrication du fromage par les élèves et en faisant la connaissance de différentes sortes de fromages, c’est-à-dire en les dégustant. On pourrait croire qu’une classe scolaire de Huttwil est automatiquement très proche de l’économie laitière, vu l’aspect rural de la région. Mais Matthias Mürner rectifie: «ce n’est pas le cas ; il n’y a pas d’enfants de paysans dans ma classe, et il n’y a plus non plus de fromagerie à Huttwil. Le but de ce projet est de présenter aux enfants d’où vient le lait, comment on en tire du fromage, et aussi comment le grain devient pain».

Lorsque les 21 élèves sont arrivés ce jeudi 26 dans le local du jury, ils ont tout d’abord été équipés du couvre-chef, du tablier et du couteau, puis le fonctionnement du concours leur a été expliqué. Chacun d’entre eux devait d’abord réussir le test en triangle, exactement comme le font les «vrais» jurés. Lors de ce test, trois échantillons de fromages sont présentés aux jurés, dont deux proviennent de la même pièce. La tâche des jurés consiste à identifier lequel des trois échantillons est différent des deux autres. Ensuite, les deux groupes d’élèves se sont mis au travail pour faire l’appréciation, des 12 Tilsit participant à ce concours. Le prix spécial des élèves sera remis vendredi 27, lors de la soirée de gala du fromage.

img1237.jpg

Du fromage à foison