Pas moins de 800 litres de kérosène se sont déversés sur le tarmac de l’aéroport international de Genève. Ca s’est passé samedi avec un avion de la compagnie tunisienne Nouvelair. Les pilotes de l’airbus A320 ont remarqué que du carburant s’échappait de l’aile droite et ont immédiatement averti la tour de contrôle avant de décoller. Les pompiers ont alors aspergé le kérosène de mousse carbonique pour éviter l’embrasement et l’explosion. Les 132 passagers ont du prendre un autre vol le même jour. L’opération test de sécurité Buffalo de mercredi 1er novembre à l’AIG a bien servi à quelque chose!

img1323.jpg

Les pompiers en action