Le Conseil fédéral vient de décider de prolonger le blocage des fonds Duvalier pour douze mois supplémentaires. Les ONG accueillent cette décision avec grande satisfaction et demandent aux gouvernements suisses et haïtiens de mettre à profit ce nouveau délai. Cette mesure du Conseil fédéral a été possible car le président Préval, dans une lettre du 13 août dernier adressée à la Présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey, a signalé la ferme volonté du gouvernement haïtien de voir les fonds Duvalier restitués à Haïti et le lancement prochain de procédures adéquates contre l’ex-dictateur. Ce signal montre que les diverses initiatives de la société civile suisse et haïtienne – notamment les lettres adressées aux autorités de Berne et de Port-au-Prince – ont porté leurs fruits. Les ONG vont donc tout mettre en œuvre pour transformer cet essai et s’assurer que des procédures judiciaires seront effectivement introduites, en Haïti, contre Jean-Claude Duvalier. Ce délai de douze mois laissera aussi du temps pour combler les lacunes juridiques actuelles du droit suisse. Ces démarches seront nécessaires pour que les 7,6 millions bloqués en Suisse et appartenant formellement à la famille Duvalier soient restitués au peuple haïtien et ne fassent pas l’objet d’un nouveau détournement illégitime ou d’un blocage indéfiniment prolongé dans les banques suisses.

img5944.jpg

Les ONG se réjouissent de la décision du Conseil Fédéral concernant les fonds Duvalier