Le système contractuel onusien reposait sur pas moins de 15 différents types de contrats, chacun avec des règles et des conditions spécifiques. Lors d’un débat de l’Assemblée générale consacrée à la réforme de la gestion de l’ONU, Ban Ki-moon a demandé aux Etats Membres d’approuver ses propositions, notamment l’harmonisation des conditions de recrutement en proposant un seul contrat au lieu des 15 formules inégalitaires actuellement utilisées. «Mes propositions de réforme reposent sur les trois piliers de la transparence, de l’efficacité et de la responsabilité», a déclaré le Secrétaire général. «Afin d’avoir une Organisation plus moderne, transparente et performante, il nous faut un personnel intégré, doté de multiples compétences et mobile. Pour cela, il nous faut absolument simplifier et unifier nos contrats et améliorer les conditions de service. Il faut le faire au nom de l’équité». Cela devrait «améliorer le moral, ce qui améliorera considérablement les performances», a dit le Secrétaire général. Le Secrétaire général s’est aussi engagé à «réduire le délai de recrutement par deux» et d’étendre la pratique du recrutement à partir de listes de candidats. Il a aussi plaidé pour l’amélioration de la sélection des cadres supérieurs.

img9224.jpg

Ban Ki-moon