À l’heure où consommer et fabriquer local reviennent en force, un label lancé par une association revendique de plus sûres garanties.

75 % des Français en 2016 faisaient déjà du « Fabriqué en France » leur premier critère d’achat (source Crédoc). À présent, ils sont plus de 9 sur 10 à se prononcer en faveur de labels encore plus stricts que le « Made in France » qui, rien qu’à l’écrit, ne fait pas très couleur locale. Peu de Français, sûrement, savent aussi que le produit prend nécessairement l’origine du pays dans lequel il a subi sa dernière transformation. C’est la règle ! Or, chacun sait qu’un produit, quel qu’il soit, avec ses nombreuses composantes, chemine souvent de par le monde avant de revenir pour subir sa dernière transformation substantielle en France (hors produits agricoles ou alimentaires).

Une appellation mieux contrôlée

En cela, la crise Covid 19 s’est montrée plus que révélatrice et servira même d’expérience pour les entreprises et les consommateurs. D’abord, dans la difficulté qu’ils ont eue pour s’approvisionner hors Hexagone ; ensuite, en découvrant, pour les consommateurs, notamment, que certains produits (quelquefois bêtes comme chou) n’étaient plus fabriqués sur le territoire national ; enfin, en mettant en avant les enjeux pour l’employabilité ou pour le savoir-faire français, voire, territorial.

La crise sanitaire et, à présent, économique, fait ainsi la part belle au « Fabriqué en France », mais, mieux encore, au “Label Origine France Garantie” créé par l’association Pro France, résultat d’une démarche collective d’acteurs qui souhaitent « œuvrer ensemble à la promotion du produire en France et à la valorisation des savoir-faire industriels et artisanaux ». Dans le contexte actuel, l’occasion était trop belle pour ce dernier label de tenter de se faire connaître un peu plus. Organisé par l’antenne Rhône de l’Agence régionale en partenariat avec l’Afnor, un webinaire a permis à moult entrepreneurs de découvrir son dispositif d’accompagnement qui leur permettra de réussir leur cheminement jusqu’à la demande de labellisation.

Pour faire simple, le Label Origine France Garantie est accessible à toute entreprise, de tout secteur et de toute taille, mais il doit cependant répondre à des critères transparents et compréhensibles. Primo, le critère économique : + de 50 % du prix de revient unitaire (PRU) du produit en sortie de fabrication doit avoir été acquis en France. Secundo, le critère géographique, qui impose que le lieu où le produit prend ses caractéristiques essentielles doit se situer en France. De quoi voir la vie en bleu-blanc-rouge, faute de la voir complètement rose.


L’info en plus

  • 92 %
    C’est le pourcentage de Français qui souhaitent être informés par un marquage spécifique de fabrication française.
  • Les Français en adhésion
    Le site economie.gouv.fr nous apprend que trois-quarts des Français se déclarent prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France et que 95 % veulent soutenir l’industrie nationale. 87 % estiment quant à eux qu’en achetant un produit fabriqué en France, ils contribuent au respect de l’environnement.
  • 600
    La Communauté Origine France Garantie regroupe 600 entreprises labellisées, 2 000 gammes de produits labellisés et 20 évaluateurs aux expertises sectorielles poussées chez Afnor Certification. Elle organise plus de 20 événements depuis 2015 autour de la thématique, tels que, les Assises du produire en France, MIF Expo…
  • L’Association Pro France
    Créée en juin 2010 par Yves Jégo (ancien député) et Antoine Veil (homme politique et entrepreneur disparu en 2013), l’association Pro France réunit « les entreprises et tous les acteurs qui souhaitent participer à une certification volontaire, innovante et transparente de l’origine française des produits ». Elle a pour mission de « défendre et valoriser les produits de fabrication française et les entreprises qui les produisent ainsi que la promotion de la Marque France dans tous les secteurs d’activité ».
  • Fabriqué ou Made in France ?
    Le marquage de l’origine d’un produit non alimentaire n’est pas obligatoire en Europe. Cependant, le fabricant peut apposer une mention « Made In… » ou « Fabriqué en… », en respectant les règles de l’origine codifiées par les services douaniers.
    Cette indication est facultative : aucune disposition ne prévoit l’obligation d’apposer un marquage d’origine, sauf pour certains produits agricoles ou alimentaires dans le cadre des réglementations sanitaires.

Par Éliséo Mucciante

Une Eco de l'AinCet article est paru dans le magazine ECO de l’Ain du 2 juillet 2020. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire, mais aussi nos suppléments et hors-séries, c’est ICI et ICI.