Du 2 février au 2 août 2012, des étudiants des disciplines design industriel ou sciences d’ingénierie ainsi que de jeunes professionnels qui ont terminé leurs études voici quatre ans au maximum peuvent soumettre leur invention au James Dyson Award international.

Les participants ont deux chances de gagner – dans leur propre pays et à l’échelon international. Le projet suisse le plus convaincant, sera sélectionné par un jury national, composé des personnes suivantes: Alexis Georgacopoulos (directeur à l’ECAL à Lausanne), Urs Honegger (rédacteur Hochparterre), Nicole Kind (responsable Industrial Design à la Haute école des arts Zurich), le professeur Gregor Naef (représentant Swiss Design Association et chargé de cours à la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse) et Peter Schweizer (directeur de MethoSys GmbH).

Le lauréat national, pouvant aussi s’agir d’une équipe de quatre personnes au maximum, gagnera 2000 francs et recevra la qualité de jeune membre auprès de la Swiss Design Association. En outre, le lauréat a une chance supplémentaire de réaliser son idée. En effet, le prix national englobe un projet d’idée d’Atizo, plus grande plate-forme de brainstorming en ligne de Suisse, d’une valeur de 6000 francs. Plus de 15 000 esprits créatifs développent en commun jusqu’à 500 idées de commercialisation pour le projet lauréat.

Chaque étudiant ayant terminé au moins un semestre d’études et jusqu’à quatre ans au maximum après le diplôme peut participer. Jusqu’à 10 projets de Suisse, y compris celui du lauréat, se qualifieront ensuite pour la finale internationale. Ici, le lauréat est désigné parmi environ 180 participants de 18 pays. Le prix s’élève à 10 000 livres pour le projet lauréat et 10 000 livres pour la faculté du lauréat. Les 2e et 3e rangs seront récompensés par 2000 livres.

On recherche des solutionneurs de problèmes

Le design soumis peut être un projet en cours ou nouveau, par exemple un projet de diplôme ou de semestre dans le cadre d’études. Les propositions doivent incarner tous les principes du design et présenter de nets avantages par rapport aux produits concurrents usuels sur le marché. Il devrait y avoir un prototype. Le professeur Gregor Naef dit au sujet des critères d’inscription: «Pour l’essentiel, nous observons l’utilité pratique et la pertinence sur le marché du projet soumis. Il devrait en outre être durable et beau. C’est uniquement avec des concepts de produit remarquablement présentés qu’il existe une chance de réussir dans la rude concurrence.»

Lauréats suisses et internationaux 2011

En 2011, plus de 500 équipes de projet se sont inscrites dans le monde entier. Le lauréat international était Edward Linacre de la Swinburne University of Technology à Melbourne, avec Airdrop Irrigation. Airdrop Irrigation est un système d’irrigation novateur, qui extrait l’eau de l’air. C’est une solution avantageuse et facile à appliquer pour les problèmes de l’agriculture dans les régions sèches. Linacre s’est inspiré d’un insecte pour son invention. Le scarabée noir du Namib parvient à survivre de manière raffinée dans l’une des régions les plus arides du monde. Avec un centimètre de précipitations par an, le scarabée ne peut survivre qu’en consommant la rosée qui tombe à l’aube sur sa peau hydrophile. L’eau se condense sur le dos du scarabée, qui le tient penché, faisant couler l’eau directement dans sa gueule. C’est ce principe que Linacre a appliqué pour Airdrop Irrigation.

Le fauteuil roulant novateur EVO conçu par Ian Echlin de Lucerne a remporté en 2011 le prix national. EVO est un fauteuil roulant doté d’un concept de base inédit, qui résout de nombreux problèmes présentés par le fauteuil roulant ordinaire. L’évolution technique de la roue sans rayons apporte des libertés fonctionnelles qui améliorent de nombreux aspects de la vie quotidienne. Grâce à un nouveau positionnement de l’essieu, la surface assise peut être adaptée de façon variable. Ceci permet à l’occupant du fauteuil roulant de s’élever de manière indépendante pour passer de la position assise normale à la hauteur des yeux d’une personne debout. Il peut aussi s’appuyer vers l’arrière pour soulager des points de pression. La surface assise peut également sortir de l’empattement pour glisser vers l’avant. Ceci facilite l’assise et la levée pour la personne en chaise roulante et décharge ses aides.

A propos du James Dyson Award

Dans le cadre du James Dyson Award, des étudiant(e)s du monde entier peuvent inscrire leurs projets sur la plate-forme Internet www.jamesdysonaward.org. Les participants y présentent les inventions au moyen de fichiers vidéo, images et texte. Sur ce site, les personnes intéressées peuvent également examiner à tout moment les projets soumis dans le monde entier. Un gagnant national et jusqu’à dix finalistes des pays participants sont désignés pour la finale internationale. Lors de la finale, un jury international désigne jusqu’à 15 projets, qui sont ensuite présentés à James Dyson pour la décision définitive (rangs un à trois). Le James Dyson Award est octroyé par la James Dyson Foundation, fondée en 2002, qui soutient ainsi dans le monde entier des écoles, des universités et de jeunes gens innovateurs.

Démarrage du James Dyson Award 2012: 2 février 2012

Date-limite des inscriptions et des envois: 2 août 2012

Désignation et proclamation du projet lauréat suisse par le jury: août 2012

Proclamation des gagnants internationaux: 8 novembre 2012

img18515.jpg

Le fauteuil roulant novateur EVO conçu par Ian Echlin de Lucerne a remporté en 2011 le prix national.