Le Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains a une fois de plus joué son rôle d’agitateur d’idées. Au terme de la manifestation, plus de 16.000 personnes auront assisté aux,nombreuses projections et participé aux débats.
Sur les quatorze thématiques proposées, plusieurs ont suscité passion et intérêt: «Un autre monde est possible», «Femmes, actrices du changement» et «L’interventionnisme humanitaire», «L’Algérie bâillonnée» ou encore «La liberté d’expression».
Parmi la cinquantaine de personnalités invitées, Micheline Calmy-Rey, Leila Chahid, Elie Barnavi, Stéphane Hessel, Rony Brauman, Abderrahmane Sissako, Charles Berling, Patrice Leconte et bien sûr, le prix Nobel d’économie, Joseph Stiglitz, ont attiré une foule de festivaliers, avides d’engager avec eux un débat citoyen. Débat indispensable pour se mobiliser en faveur des victimes et faire avancer la cause des droits humains.

Le Jury 2009 du Festival composé de Louise Arbour, ancienne Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies et présidente du Jury, Florence Aubenas, journaliste et Slimane Benaïssa, écrivain et dramaturge algérien, a primé :

« The choir » de Michael Davie
« Pour un documentaire de création qui célèbre tous ceux qui trouvent la liberté en eux-mêmes y compris quand ils sont enfermés et pour la force d’un récit et d’une musique qui racontent une aventure collective de solidarité sans sombrer dans une fausse glorification de la vie carcérale.

«To make an example » de Necati Sonmez
« Pour la valeur artistique de ce documentaire de création et pour une grande bataille, celle contre la peine de mort.»

« Kassim the dream » de Kief Davidson
« Pour un documentaire de création qui rend particulièrement hommage à Sergio Vieira de Mello car les combats de Kassim et son destin singulier sont aussi inoubliables que le resteront ceux de Sergio »

« En terre étrangère » de Christian Zerbib
« Pour un grand reportage, véritable plaidoyer en faveur de la régularisation des sans-papiers. qui dévoile la réalité de ces «habitants de l’ombre», privés d’existence politique et sociale, dans l’indifférence générale »

« Gaza-Sderot, chroniques d’avant guerre » de Serge Gordey, Robby Elmaliah et Khali al Muzayyen

« Barcelone ou la mort » de Idrissa Guiro
«Pour un documentaire de création soulevant la problématique de l’émigration clandestine, avec finesse et sans complaisance »

img12091.jpg