Les autorités communales de Naples ont démenti lundi l’existence d’un projet d’exporter des déchets vers Genève.

Interrogé par l’ATS, un responsable, Pasquale Losa, a affirmé que la solution privilégiée était une exportation vers l’Allemagne.

«C’est une blague», a lancé le président de l’Agence d’hygiène environnementale de la commune de Naples (ASIA), Pasquale Losa. Il commentait l’intention des Services industriels de Genève d’accueillir des déchets napolitains, qui s’accumulent dans le chef- lieu de la Campanie en raison de graves dysfonctionnements dans le processus de ramassage.

Pasquale Losa a ajouté qu’à sa connaissance, la seule solution envisagée par Gianni de Gennaro, le commissaire dépêché par Rome pour régler la crise, est une exportation vers l’Allemagne.

La question a été évoquée lundi lors d’une conférence de presse à Naples par Eric Stauffer, président du Mouvement citoyens genevois (MCG), qui conteste le projet des SIG. Présent lors de cette rencontre avec les médias, un représentant de l’ASIA, Aldo Amitrano, a qualifié ce projet «d’hypothèse infondée», selon l’agence italienne Ansa.

img8338.jpg

« La solution privilégiée est une exportation vers l’Allemagne. »