Chaque année, les tarifs des tunnels du Fréjus et du Mont Blanc sont révisés au 1er janvier, en application de la décision des Etats français et italien. Pour 2017, les deux gouvernements ont fixé à 0,06 % la révision des tarifs HT des deux tunnels. Ce montant correspond à l’évolution très faible de l’indice des prix à la consommation en Italie et en France. Les tarifs de l’aller simple et de l’aller-retour des véhicules légers de classe 1 sont ainsi inchangés pour la deuxième année consécutive. Certains tarifs évoluent, à hauteur de 0,1 euro, du fait de la règle de l’arrondi.

Le péage permet de financer la mobilisation des équipes chargées de la sécurité et de la qualité de service ainsi que les investissements importants réalisés chaque année dans les deux ouvrages. Pour mémoire, le capital d’ATMB et de SFTRF est majoritairement détenu par l’Etat.

Appliquer la décision des deux gouvernements

Les gouvernements français et italien ont décidé de la réévaluation à 0,06 % des tarifs HT aux tunnels du Mont Blanc et du Fréjus. Ce chiffre correspond à l’évolution moyenne des indices de prix à la consommation en France et en Italie. Cette révision annuelle sera appliquée le 1er janvier 2017 à 00h00 à tous les véhicules. En raison de ce faible taux d’inflation, les tarifs de l’aller simple et de l’aller-retour des véhicules légers de classe 1 sont inchangés pour la deuxième année consécutive. Certains tarifs évoluent à hauteur de 10 centimes d’euro pour tenir compte de l’arrondi.

Financer la présence des équipes 24 h/24 et les investissements pour la sécurité

Le péage permet de financer les investissements permanents et la présence de plus de 250 collaborateurs pour chacun des deux ouvrages (11,6 km pour le Tunnel du Mont Blanc et 12,8 km pour le Tunnel du Fréjus).

Au Tunnel du Mont Blanc, ATMB et son homologue italien SITMB ont programmé en 2017 un important programme d’investissements portant notamment sur le renouvellement des caméras, la mise en place d’une nouvelle radio d’exploitation et la réalisation de travaux de chaussées et de génie civil dans l’ouvrage lui-même, sur ses aires et sur ses plateformes. Les équipes du GEIE-TMB piloteront également un chantier d’imperméabilisation de la centrale de ventilation côté italien ainsi que le renouvellement des cabines de péage sur la plateforme française. Elles procéderont à une expérimentation de la technologie LED sur l’éclairage dans le tunnel et prendront livraison de nouveaux véhicules de protection incendie.

Au Tunnel du Fréjus, les investissements programmés en 2017 portent notamment sur le renouvellement de tous les ventilateurs avec les études d’exécution par l’entreprise chargée des travaux, sur le début des travaux de renouvellement de la conduite incendie et sur la fin des travaux de rénovation de l’éclairage du tunnel avec des éclairages à LED (y compris le changement des câbles d’alimentation de cet éclairage).

Les travaux de construction de la galerie de sécurité, après la mise en service de 17 abris sur le territoire français et le percement de la galerie en 2014, se poursuivront, notamment avec la fin des ouvrages annexes et le démarrage de la chaussée sur le territoire français et la poursuite de l’excavation des abris sur le territoire italien.

Des offres à réduction pour répondre aux besoins de la clientèle locale et des vacanciers

Pour répondre aux besoins réguliers de la clientèle locale transfrontalière et touristique, les équipes des deux tunnels ont mis en place des formules qui proposent jusqu’à 84 % de réduction pour les véhicules légers selon la fréquence d’utilisation. Les sites atmb.com et sftrf.fr décrivent précisément ces formules qui ne sont pas strictement identiques compte-tenu des particularités géographiques des deux ouvrages.

img21747.jpg