Chaque année, les tarifs de l’Autoroute Blanche sont révisés au 1er février. Conformément aux modalités de calcul définies dans le cahier des charges d’Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB), cette révision s’appuie sur l’évolution de l’indice des prix à la consommation hors tabac. Celle-ci a été de + 0,36 %(1) en 2016.
En raison de ce très faible taux d’inflation, la grille des tarifs de l’Autoroute Blanche est inchangée pour les véhicules légers, les camping-cars (classes 1 et 2) et les motos (classe 5) pour la deuxième année consécutive. Certains tarifs évoluent de l’ordre de 0,1 euro pour les poids lourds et autobus. Ils concernent Éloise et Bonneville Est pour la classe 3 et Éloise, Nangy et Bonneville Ouest pour la classe 4. Pour mémoire, les tarifs du Tunnel du Mont Blanc ont fait l’objet d’une révision distincte le 1er janvier dernier, en application de la décision des États français et italien.
Les recettes de péage permettent à ATMB de financer la mobilisation des équipes 24 h/24 sur le terrain pour permettre des conditions de circulation optimales tout au long de l’année. Au pied du Mont-Blanc, l’Autoroute Blanche s’inscrit en effet dans un territoire exceptionnel qui mobilise 400 collaborateurs pour 110 km, notamment pour le service hivernal et l’entretien des nombreux ouvrages d’art. Le péage permet également de supporter le haut niveau d’investissements réalisé chaque année par ATMB pour la sécurité des conducteurs, la préservation de l’environnement et la qualité du service client.
(1) Octobre 2016
img21821.jpg