2008 sera consacré à une vaste campagne de promotion dans tout le pays.

«Le manque d’informaticiens qualifiés est flagrant en Suisse mais c’est aussi un problème européen», explique Christophe Andreae, membre du comité de pilotage d’Informatica08, président du Groupement romand de l’informatique (GRI), dans un entretien accordé à l’ATS.

Une étude publiée en octobre, notamment sous l’égide du CEPIS (Council of European Professionnal Informatics Societies) et des Eurochambres, a estimé à 70 000 collaborateurs par an le déficit européen en spécialistes des technologies de l’information. Face à cette situation, la profession a réagi.

img7383.jpg

L’informatique doit redorer son image pour attirer de nouveaux talents.