Les négociations salariales dans le cadre de la convention collective de travail de la pharmacie genevoise ont échoué. À la demande initiale d’une augmentation de 4% des salaires, les patrons ont d’abord opposé 0,6%. Mais à la séance suivante, la délégation patronale a fait un retour en arrière pour ne proposer que 0,3% pour 2007. Alors que la convention cadre de la vente – que les pharmaciens sont tenus de respecter – pévoit une adaptation de 1,6%, les apothicaires genevois n’ont pas été en mesure de reporter ce pourcentage sur toutes les catégories salariales. Ils n’ont pas non plus accepté d’adapter les salaires au coût réel de la vie à Genève, ce qui aurait permis de trouver un accord.

img1778.jpg

A quand un véritable droit du travail au sens propre pour le Canton genevois?