Les piétons sont les usagers de la route les plus sujets aux blessures. Chaque année en Suisse, 800 d’entre eux en moyenne sont grièvement blessés dans des accidents de la circulation et 100 y laissent leur vie. Autre constat attristant: près d’un quart des victimes sont des enfants. Le dossier de sécurité «Trafic piéton» du Bureau suisse de prévention des accidents bpa livre une analyse scientifique de la situation. Il identifie les facteurs de risque et – face aux insuffisances actuelles – propose des mesures concrètes pour améliorer la sécurité de ces usagers.

900 blessures graves ou mortelles
Sur les quelque 2700 piétons renversés chaque année, 900 subissent des blessures graves ou mortelles. Dans plus de la moitié des cas, aucune faute ne leur est imputable. Ces accidents touchent très souvent des personnes âgées: 35% environ des piétons grièvement blessés ou tués ont plus de 64 ans. Les enfants paient aussi un lourd tribut puisqu’ils représentent 23% des piétons gravement accidentés. La sensibilisation de ces usagers reste donc fondamentale. Il s’agit, en particulier, de poursuivre le travail d’éducation routière en l’étendant à tous les niveaux scolaires.

Repenser la sécurité
Mais cette mesure est loin d’être suffisante. Une meilleure protection des usagers de la route les plus vulnérables passe surtout par des interventions au niveau de l’infrastructure et du trafic motorisé.

Adaptation de l’infrastructure
les besoins des piétons sont souvent négligés lors de la planification du trafic. Leur sécurité nécessite pourtant une planification globale intégrant les éléments suivants, surtout en localité: réseau ininterrompu de chemins pour piétons, traversées sûres et gestion appropriée des vitesses.

Meilleure prise de conscience des risques
Les conducteurs des véhicules méconnaissent les risques liés à leur comportement, d’où de nombreux accidents. L’accent doit ici être mis sur l’obligation de s’arrêter aux passages pour piétons et sur l’adoption de vitesses adaptées à la situation, deux objectifs qu’il est possible d’atteindre en conjuguant campagnes ciblées et contrôles de police, et en renforçant le poids de ces deux thèmes dans la formation à la conduite.

Amélioration de la sécurité des véhicules
En cas de collision avec un piéton, la configuration de la partie frontale du véhicule est déterminante. Plus elle est haute, inclinée et rigide, plus les blessures du piéton seront graves.

img3895.jpg

Même sur les passages piétons…les accidents sont légions…